Le Réseau du Sacré Coeur

Le réseau du Sacré Coeur

La Croix Blanche est sous tutelle de la Congrégation du Sacré Cœur de Jésus, ce qui signifie que le Chef d’établissement et tous les adultes (enseignants ou non) s’engagent, chacun à sa mesure, à y organiser la vie dans l’esprit de la Congrégation.

La tutelle du Sacré-Coeur

Cette congrégation a été fondée à Amiens en 1800 par Sainte Madeleine-Sophie BARAT. La société du Sacré Cœur compte actuellement plus de 3500 religieuses, réparties en 35 provinces. Son œuvre principale est l’éducation de la jeunesse et elle anime un grand nombre d’écoles en tous genres, maternelles et primaires, établissements classiques ou techniques, écoles normales, universités, etc.

Les établissements du Sacré-Cœur sont présents sur les cinq continents.

worldmap3_fr-0a237
En France, le réseau national est composé de onze établissements scolaires sous la tutelle des Religieuses du Sacré-Cœur de Jésus.

Rassemblement Atout-Coeur de Mai 2015 : 22 mai 2015 à Chatenay-Malabry

Journal Atout-Coeur réalisé en mai 2015

L’année 2018 sera l’occasion de réunir à nouveau jeunes et adultes des établissements de France et de Belgique lors d’une 3° édition du rassemblement  « Atout Cœur » qui se déroulera à Marmoutier le vendredi 25 mai. Au cours de cette année sera fêté le bicentenaire du départ de Philippine Duchesne pour fonder les établissements américains.

Madeleine-Sophie BARAT (Sainte Madeleine-Sophie Barat)

Elle naquit en 1779 à Joigny. Grâce à un concours de circonstances assez exceptionnelles, et malgré la révolution française, Madeleine-Sophie reçut une instruction très poussée pour l’époque.

Vers sa vingtième année, alors qu’elle se sentait une vocation pour le Carmel, elle accepta de se consacrer à l’éducation de la jeunesse, et fonda dans ce but une Société religieuse. En 1818, une de ses premières collaboratrices partait au-delà des mers et avec quelques soeurs implantait la Société du Sacré Cœur en Louisiane.

Dès lors le développement fut rapide et important, et malgré des crises sérieuses, la Congrégation s’est répandue dans toutes les parties du monde, du vivant même de la fondatrice. Madeleine-Sophie mourut en 1865 dans la Maison Mère qu’elle avait construite elle-même à Paris.

En France on compte plus de 250 religieuses de la Congrégation sont réparties en une trentaine de communautés. Sainte Madeleine-Sophie BARAT, qui a été canonisée en 1925, était animée d’un grand amour pour les enfants ; elle avait coutume de dire :

« Pour une seule âme d’enfant, j’aurais fondé la société du Sacré Coeur ».