Au lycée

LA PASTORALE AU LYCEE : un travail d’humanisation et d’évangélisation…

L’oasis est un lieu d’écoute et d’échange où chacun a une parole libre. Le but est de créer une atmosphère conviviale pour que les jeunes discutent, réfléchissent, écoutent, passent un bon moment.

L’oratoire, un  lieu de silence, de recueillement et de prière pour les jeunes qui souhaitent réfléchir à tout moment de la journée.

 

 

L’ouverture au monde

Des débats pour les lycéens, avec l’aide d’un enseignant, pour faire cheminer nos jeunes et leur apprendre à discerner.

 

Dictée des « Clowns de l’Espoir » et de l’association « Choisir l’Espoir »

Pour tous les CM2, les collégiens  et les lycéens.

Il est important que les élèves découvrent d’autres choses et s’interrogent sur le monde actuel et surtout ce qu’ils peuvent faire pour un monde meilleur.

Les jeunes sont conviés à venir au groupe Philippine Duchesne  pour  s’éveiller au monde et  faire grandir leur foi en venant en aide aux autres

Taizé : Pèlerinage diocésain (cinq jours sur les vacances de Toussaint).

C’est une communauté œcuménique qui accueille des jeunes en recherche de spiritualité, pour rencontrer d’autres jeunes, réfléchir sur sa foi, prier, se détendre.

 

 

Lourdes : au mois de juin, un accompagnement aux malades est proposé aux élèves de seconde avec la fraternité hospitalière de  Lourdes.

Plusieurs réunions de préparation seront proposées dans l’année précédant le pèlerinage. C’est une ouverture sur tous les métiers paramédicaux et une approche de la maladie. Le contact humain est très dense.

La retraite des terminales

Un rassemblement de jeunes selon leur niveau sur le diocèse du Nord.

C’est une relecture de leur foi, de leur parcours depuis le secondaire.

C’est une occasion pour eux d’échanger, de partager, de rencontrer des témoins.

Projet  humanitaire Les jeunes tout au long de l’année vont  mettre en place différentes activités pour récolter des fonds pour l’association  « Via Zogoré » qui s’occupe de l’acheminement de l’eau, de l’enseignement, de la santé et du reboisement dans cette commune du Burkina Faso qui compte 16 villages.